Cette catégorie “honore” des élu·e·s ou politicien·ne·s n’ayant eu aucune pitié ni le moindre altruisme envers les animaux.

N’hésitez pas à justifier vos choix en commentaire de cette page. Exceptionnellement, pour cette catégorie nous autorisons le concours de popularité : n’hésitez pas à appeler à voter pour votre “favori”.

Vous pouvez voter pour 1 à 3 personnes nominées par le jury.
En votant, vous acceptez que vos données soit collectées et traitées de manière anonyme par l’organisation du Prix (voir note sur la protection des données).

Ce vote est cloturé

Choisissez 1 à 3 nominé(s) pour voter
248 votes
• Jean Baptiste Moreau (LREM)

Député et éleveur, rapporteur pendant les Etats généraux de l’alimentation, ayant voté contre tous les amendements sur la condition animale en prétextant laisser le choix au consommateur de boycotter les pratiques dont il ne veut pas. A voté contre l’information du consommateur sur la provenance des œufs dans les produits transformés. A cherché à interdire commercialement des termes pratiques pour désigner les produits végétaux (steaks, saucisses, etc.). A prétendu que l’élevage industriel n’existait pas en France.
En savoir plus : politique-animaux.fr

• Didier Guillaume (LREM)

Pour avoir refusé toute avancée pour les animaux, et symbolisé son mépris pour sa mission de prise en charge du “bien être animal” en assistant à une corrida.
En savoir plus : politique-animaux.fr

• Emmanuel Macron (LREM)

Pour toutes les promesses non tenues et son inaction en faveur des animaux (poules en cage, broyage des poussins, caudectomie, castration à vif des porcelets), pour son soutien ouvert et ses cadeaux au lobby de la chasse, pour ses refus et nombreux avis défavorables aux propositions d’instaurer des alternatives végétales.
En savoir plus : politique-animaux.fr

• Jean-Noël Cardoux (LR)

Pour sa proposition de loi  rendant passible d’un an d’emprisonnement et de 15000 € d’amende le fait de filmer dans un élevage ou un abattoir, et de 5000 € d’amende et 6 mois de prison l’entrave à la chasse.
En savoir plus : politique-animaux.fr

• Pierre Cordier et Daniel Fasquelle (LR et DVD)

Pour leur proposition de loi n°2149 visant à créer un délit d’entrave à un acte de chasse.
En savoir plus :  politique-animaux.fr

 

A été cité malgré ses efforts pour nuire aux animaux, mais non retenus par le jury :

• Dino Cinieri (LR)

Pour son amendement (adopté) interdisant les représentations d’animaux sur les bulletins de vote, destiné à nuire au Parti Animaliste.
En savoir plus : politique-animaux.fr

 

Jury de cette catégorie : Elise Desaulniers, Eric Mogwai, Amadeus, Alexandre Mouchel, Elodie Vieille Blanchard.

2 thoughts to “Pire élu

  • arwenn

    Emmanuel Macron pour toutes les promesses non tenues et son inaction totale en faveur du bien-être animal :Poules en cage, broyage des poussins, caudectomie, castration à vif des porcelets… pour son soutien et ses cadeaux au lobby de la chasse…pour ses refus et nombreux avis défavorables aux propositions d’instaurer des alternatives végétales

    Répondre
  • PIERRE-MARCEL REIGNIER

    Monsieur Guillaume est l’archétype du politicien cynique et hypocrite. Il feint de prendre en compte toutes les questions liées au traitement des animaux pour mieux repousser le plus longtemps possible toute amélioration. L’exemple même du pantin manipulé par les lobbys.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *