Le Prix de l’Animalisme Français récompense des personnes et des travaux de l’année écoulée en fonction de leur utilité pour les animaux sur le long terme. Ceci implique la prise en compte :

  • des conséquences positives (changements durables, ciblage de la jeunesse ou des décisionnaires…) et négatives (décrédibilisation du mouvement animaliste, renforcement des forces d’opposition, habituation du grand public…),
  • du succès rencontré dans la médiatisation de l’œuvre,
  • de l’originalité de l’œuvre, sur le fond ou la forme.

Afin de ne pas pénaliser les candidat·e·s aux moyens limités, l’évaluation prendra en compte les moyens à disposition des personnes et organisations impliquées. De même, afin de ne pas défavoriser les acteurs peu connus, nous demandons de ne pas émettre de communications incitant à un vote en particulier.

L’équipe du prix sélectionne pour chaque catégorie une liste de candidat·e·s potentiel·le·s, que le public est appelé à compléter. Sur ces listes, seuls 5 travaux ou personnes sont retenues par le jury pour le vote (l’ordre de présentation dépendant du vote du jury).

Un vote en ligne, ouvert à toute personne se reconnaissant dans l’animalisme, a lieu du 15 janvier au 15 février.

Pour chaque catégorie, l’équipe du prix sélectionne un jury de 5 personnes reconnues pour leurs compétences et/ou popularité au sein du mouvement, en s’assurant qu’il n’y ait pas de conflit d’intérêt par catégorie jugée. Nous avons eu du mal à obtenir une sélection de membres du jury représentant les différentes sensibilités du mouvement animaliste. Ont accepté de participer : Alexandre Mouchel (militant), Amadeus VG Humanimal (militant et vidéaste), Antoine Stathoulias (juriste et candidat du Parti animaliste), Cédric Stolz (philosophe essayiste et porte-parole de 269 Life France), Elise Desaulniers (philosophe essayiste), Elodie Vieille Blanchard (présidente de l’Association Végétarienne de France), Eric Mogwai (influenceur culinaire végan et ambassadeur Happy Cow Paris), Guillaume Corpard (réalisateur, conférencier, auteur et musicien), Ianik Letrèfle (Youtuber sur Chainons Manquant), Isabelle Yvos (candidate du Parti animaliste et vidéaste), Rosa B. (Insolente Veggie), Péta France (Collectif), Thomas Lepeltier (Philosophe essayiste) et Virginie Chauchoy (enseignante et candidate du Parti animaliste).

Les lauréats du prix pour chaque catégorie sont choisis à partir d’une note composée à 50% des votes du public et 50% des votes du jury.

Après recueil des votes du public et des jurys, la cérémonie de remise des prix a lieu le 28 février à Paris.

Note sur la protection des données:

Le Prix de l’Animalisme traite et collecte vos données de manière anonyme uniquement aux fins de l’organisation du Prix. Notre site est hébergé sur WordPress.

  • Vote: lorsque vous votez, votre adresse IP est collectée via le plug-in Yop Poll. Les votes sont collectés et traités jusqu’à la cérémonie, de manière anonyme. Les résultats des votes seront publiés sur le site et sur nos réseaux sociaux.
  • Commentaires: votre commentaire et nom d’utilisateur choisi (et site internet) sont publiés sur le site. Votre adresse e-mail n’est pas publiée mais peut-être utilisée par WordPress pour l’envoi de notifications. Vous pouvez à tout moment décider de modifier ou supprimer votre commentaire.

Pour toute question ou demande d’accès, de modification ou de suppression de vos données, merci de nous contacter à: contact@prix-animalisme-francais.fr