Cette catégorie récompense les personnes ayant le mieux défendu les animaux sur un plateau de télévision ou à la radio.


Critères sur lesquels évaluer :
Cette catégorie un peu spéciale ne concerne pas les effets des actions de l’année, mais le potentiel d’un·e porte-parole. Vous devez donc voter pour la personne que vous aimeriez voir plus souvent représenter le mouvement.

N’hésitez pas à justifier vos choix en commentaire de cette page, mais nous vous demandons de ne pas appeler à un vote en particulier sur les réseaux sociaux (nous souhaitons éviter le concours de popularité).

Vous pouvez voter pour 1 à 3 personnes nominées par le jury.
En votant, vous acceptez que vos données soit collectées et traitées de manière anonyme (voir note sur la protection des données).

Ce vote est cloturé

Choisissez 1 à 3 nominé·e·s pour voter
242 votes
• Aurélien Barrau

Coauteur de la tribune retentissante Le Plus Grand Défi de l’histoire de l’Humanité en 2018, l’astrophysicien Aurélien Barrau défend l’environnement au nom des intérêts de celles et ceux qui l’habitent, quelle que soit leur espèce. Il fait parti des rares écologistes à pointer à juste titre l’impact de l’exploitation animale sur la perte de la biodiversité et le climat. Son discours animaliste est prudent et assez conscensuel.
Aperçu : www.youtube.com/watch?v=v9wJ-aX02bI

• Aymeric Caron

Célèbre chroniqueur d'”On n’est pas couché” Aymeric Caron a porté la voix des animaux sur le petit écran et ainsi aux oreilles de millions de français. Il est également fondateur du parti politique “REV” Révolution écologique pour le vivant qui prône une défense radicale des écosystèmes naturels ainsi qu’un respect des animaux et de la nature. Très à l’aise sur les plateaux, il emploie un style offensif et capte facilement la parole.
Aperçu : www.facebook.com/watch/?v=2004779389633615

• Brigitte Gothière

Célèbre porte parole de L-214, elle porte la parole des animaux de façon descriptive et non prescriptive. C’est à dire qu’elle présente la réalité en invitant au changement sans donner d’injonction au changement. Son porte-parolat se base essentiellement sur l’éthique animale, bien qu’il lui arrive de parler d’environnement ou encore de la situation des ouvriers agricoles. Brigitte Gothière a pu accumuler de l’expérience, en tant qu’habituée des plateaux télé et des studios radio pour défendre le travail de L214.
Aperçu : youtube.com

• Thomas Lepeltier

Essayiste français spécialiste d’histoire, philosophie des sciences et éthique appliquée, qui a écrit plusieurs ouvrages concernant les droits des animaux. Il insiste particulièrement sur l’obligation morale vis-à-vis des animaux, avec un style offensif sans concessions qui met directement son interlocuteur face à ses contradictions.
Aperçu : youtube.com

• Hélène Thouy

Avocate au Barreau de Bordeaux et porte-parole du parti animaliste. Elle intervient et conseille des associations et des militants engagés pour la cause animale depuis une dizaine d’années. Son discours modéré est propice à faire adhérer l’auditoire sur des sujets consensuels, en menant avec brio le débat là où elle le souhaite.
Aperçu : youtube.com

 

Ont été cité·e·s pour leurs prestations médiatiques remarquables, mais non retenu·e·s par le jury :

• Amandine Sanvisens

Co-fondatrice et présidente de l’association Paris Animaux Zoopolis. Créée en 2017, PAZ a pour mission de défendre les intérêts des animaux sans distinction d’espèces, notamment à Paris. Elle est très bien documentée sur les sujets qu’elle défend, avec un style plutôt offensif et un accent du sud qui tranche avec le stéréotype du “bobo parisien” qu’on colle trop souvent aux animalistes.
Aperçu : youtube.com

• Christophe Marie 

Porte parole de la fondation Brigitte Bardot, il porte un discours très acceptable pour la majorité de la population.
Aperçu : youtube.com

• Élodie Vieille-Blanchard 

Présidente de l’Association Végétarienne de France, elle présente calmement la possibilité, les bénéfices et les raisons de l’alimentation végétale et du mode de vie respectueux des animaux. Elodie Vieille-Blanchard semble pouvoir aborder facilement un grand nombre de sujets (bases de l’éthique animale, économie, impactes écologiques, santé)…
Aperçu : youtube.com

• Julie Lasne

Activiste, éthologue et publicitaire elle a été plusieurs fois invitée à la radio pour parler pour les animaux. Elle détecte et désamorce très bien les pièges tendus dans le débat, et montre une très bonne connaissance du sujet qu’elle défend (ici la fin de l’exploitation animale dans les cirques).

Aperçu : youtube.com

 

Jury de cette catégorie : Rosa B., Guillaume Corpard, Amadeus, Cédric Stolz, PETA France.

9 thoughts to “Meilleur·e porte-parole

  • Hilario

    Guillaume Corpard

    Répondre
  • Estiva Reus

    Suggestion. Ajouter Aurélien Barrau à la liste. Il est devenu une personnalité très visible sur la question climat/effondrement des populations d’animaux sauvages, tout en étant quelqu’un qui est clairement positionné contre la consommation d’animaux et qui, quand il parle des catastrophes environnementales (les incendies géants…), explique la tragédie que c’est pour les individus animaux dont l’habitat et la vie sont détruits. Il souligne souvent qu’on a tort de réduire le pb au réchauffement à venir, parce que, pour les animaux, il y a déjà des années que le monde devient invivable.
    Ne serait-ce pas utile d’avoir parmi les nominés un vrai animaliste qui n’est pas aux yeux du public classé uniquement dans la rubrique «protection animale»?

    Répondre
  • Da Costa

    Je ne vois pas le descriptif pour Julie Lasne , c’est normal ?

    Répondre
    • pezeuy

      Peux tu nous transmettre le descriptif ? C’est certainement que les personnes en charge de rédiger ne la connaissent pas. Personnellement je ne la connais pas

      Répondre
  • Estiva Reus

    Rosa B. Pour l’ensemble de son oeuvre: Les albums et le blog:
    https://www.insolente-veggie.com

    Répondre
  • Estiva Reus

    Pour Rosa B. J’hésite sur la rubrique où la proposer: meilleure porte-parole ou meilleure réalisation antérieure?

    Répondre
  • Anaïs Aché

    Hugo Clément le journaliste et auteur du livre comment j’ai arrêté de manger des animaux.
    Il a fait de nombreux reportages chocs et à réussi à réunir les gens pour faire des dons notamment pour l’achat d’une parcelle de forêt pour protéger de la chasse mais aussi l’achat du zoo qui va réintroduire les animaux dans leur milieux naturel.

    Répondre
    • Prix de l'Animalisme Français

      Bonjour, Merci pour cette suggestion, mais nous avons déjà commencé le vote de sélection par le jury. Nous essaierons d’y penser pour l’année prochaine. Le vote du public commencera dans quelques jours.

      Répondre
  • PIERRE-MARCEL REIGNIER

    Aurélien Barrau est un exceptionnel ‘passeur’, d’une rare honnêteté. Il en faut encore beaucoup d’autres de son niveau pour soutenir la cause animale.

    Répondre

Laisser un commentaire sur Hilario Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *